Casimir Oberfeld, le spolié de la chanson

Un film documentaire de 52’ d’Axel Clévenot

Casimir Oberfeld est un compositeur juif très connu des années 30 dont la chanson “La margotton du bataillon” a été plagiée pour devenir ”Maréchal, nous voilà”. Déporté à Auschwitz en 1942, il meurt lors de l’évacuation du camp par les nazis face à l’avancée soviétique. Il doit à un curé polonais indigné d’avoir une sépulture décente avec son numéro de matricule gravé sur la pierre tombale.

L’histoire aurait pu s’arrêter à cette ironie : c’est un juif qui a composé la chanson pétainiste. Mais non. En 1959, Grégoire Dunant, découvre à 17 ans que son père biologique n’est pas Paul Dunant, l’homme que sa mère a épousé en 1945 alors qu’il avait 3 ans, mais un certain Casimir Oberfeld. Il va partir à sa recherche et après une longue quête finira par retrouver cette tombe et organiser un transfert des cendres dans le carré des musiciens de la Sacem au cimetière de Montmartre.

Ecrit et réalisé par

  • Axel Clévenot

Calendrier

  • Projet en développement, date de sortie à venir